l'assurance médicale pour le PVT Canada
Le PVT Canada

Choisir son assurance pour le PVT Canada

23 février 2020

Partir au Canada en PVT, c’est aussi devoir choisir son assurance. Après avoir pris mes billets d’avion (dans cet article), j’ai expérimenté le casse-tête que tous les PVTistes rencontrent. Je vous partage donc ici les raisons qui m’ont poussée à souscrire à une assurance en particulier.

Pour remettre les choses dans leur contexte, il faut savoir que je suis une névrosée de la santé de base en France. Non pas que je me rende chez le médecin tous les quatre matins, mais le moindre “problème de santé” inhabituel devient rapidement une obsession. Qui part souvent aussi vite qu’elle est venue. Pas rendue, la fille qui veut s’expatrier dans un pays où les soins médicaux coûtent un bras, me direz-vous.

Bref, j’ai dû éplucher des dizaines de forums sur lesquels des PVTistes faisaient part de leur choix, et passé au peigne fin chacun des sites des différents assureurs. Deux organismes sont sortis du lot, principalement pour leurs tarifs bien plus attractifs que les autres : Globe PVT et Chapka.

A première vue, ces deux assurances proposent des garanties quasi identiques pour des tarifs similaires. Je me suis également penchée sur les exclusions, qui sont selon moi tout aussi importantes. Ces dernières peuvent en effet cacher de vilaines mauvaises surprises. N’oubliez donc pas de lire les exclusions en entier !

Pourquoi j’ai choisi Chapka

J’ai surtout prêté une attention particulière aux soins “classiques”. Choisir son assurance PVT, c’est aussi prendre en considération ce à quoi on peut être plus à même d’avoir recours selon nos cas.

Kinésithérapie : Chapka rembourse les frais sur prescription médicale, 75% des frais réels et 10 séances pour la durée de l’adhésion. Globe PVT ne rembourse pas ces frais, sauf en cas d’accident ayant donné lieu à une hospitalisation.

Frais d’optique : Chapka rembourse 200 euros en cas d’accident; il ne sont pas du tout pris en charge par Globe PVT.

Frais dentaires d’urgence : Quand Globe PVT couvre les frais dentaires d’urgence à hauteur de 300 euros, Chapka les couvre à hauteur de 500 euros. Ce n’est pas une énorme différence, mais selon les tarifs, 200 euros peuvent justement faire la différence. Je ne parle pas ici des frais dentaire suite à un accident.

Assurance bagages : Chapka assure les bagages pendant tout le séjour en cas de vol avec effraction/violence, pour un maximum de 2000€; Global PVT n’assure que pendant les transports Aller/Retour pour un maximum de 1500€.

Responsabilité locative : Chapka assure 100 000 euros par évènement, Globe PVT ne propose rien pour cette garantie. Je pense que ça peut toujours servir, on n’est jamais trop prudent.

Retour anticipé : Chapka offre le vol Aller/Retour suite à l’hospitalisation ou du décès d’un proche. Globe PVT ne donne cette garantie que pour un décès. Ne sachant pas de quoi demain sera fait, je préfère parer à toute éventualité.

Gynécologie : Étant une femme, je n’ai vu aucun des deux organisme mentionner ce léger détail, ce qui m’a poussée à poser la question directement à Chapka. Le service client m’informe que “la gynécologie est couverte dès lors que vous consultez pour une maladie soudaine inconnue inopinée, que cela n’est effectivement pas pré-existant“. Autrement dit, une consultation de contrôle ne sera pas remboursée, mais un problème gynéco imprévu fera l’objet d’un remboursement. S’il n’est pas le résultat d’une pathologie déjà existante (endométriose par exemple) ou qu’il n’est pas lié à une grossesse.

Le feeling est aussi rentré en compte; lorsque j’ai contacté le service client des deux organismes, Chapka a été nettement plus réactif et clair dans ses réponses, et j’ai eu un très bon contact avec eux. Au contraire, Globe PVT n’a pas toujours apporté des réponses précises à mes questions, et pour le côté agréable, je ne suis peut-être pas tombée sur le meilleur conseiller. Je sais, cela ne veut pas forcément dire grand chose pour l’après en cas de problème, mais il fallait faire un choix et ça a pesé dans la balance.

J’en profite pour rappeler qu’il est in-dis-pen-sable de souscrire à une assurance pour le PVT et ce pour toute sa durée. Vous pourriez vous voir refuser l’entrée au Canada si vous n’avez pas la preuve de cette souscription, ou voir votre séjour écourté si vous n’êtes pas couvert sur les 24 mois initialement prévus.

Pour avoir plus d’informations sur l’assurance Chapka, c’est par ici.

You Might Also Like...

2 Comments

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.