Bien se préparer Le PVT Canada

Partir en PVT avec son chat

27 septembre 2020

Partir avec son chat en PVT au Canada demande sans aucun doute une certaine logistique.
Je vous propose ici un récapitulatif des démarches à effectuer pour préparer plus sereinement le départ de votre animal à 4 pattes de l’autre côté de l’Atlantique.

Avant le départ

La compagnie aérienne

Attention, il faut aussi garder en tête que votre animal, s’il voyage en cabine avec vous, est considéré comme un bagage à main selon la compagnie choisie. De même que vous ne pourrez transporter qu’un seul animal par personne (ça, c’est valable pour toutes).

Le sac de transport

Pour choisir votre sac de transport, il faudra vous renseigner au préalable sur les restrictions de votre compagnie aérienne. En effet, toutes n’imposent pas les mêmes dimensions et poids concernant le transport des animaux. Voici un tableau récapitulatif de ce qui se fait selon les trois compagnies les plus utilisées par les PVTistes : Air France, Air Canada et Air Transat. Notez que ce sont les informations pour les voyages en cabine. Vous pourrez retrouver les détails complets ici, ici ou ici.

tableau comparatif des restrictions de voyage aérien avec un animal de compagnie en cabine

Toutefois, après pas mal de recherches, il semblerait qu’aucun sac vendu sur notre fameux Amazon ne respecte à la lettre ces dimensions réglementaires (dites normes IATA). Ne vous attendez donc pas à trouver LE sac qui y correspond en tous points.
La plupart des sacs proposés ne posent en effet pas de problèmes pour voyager en cabine. Assurez-vous seulement de ne pas en choisir un avec 15 cm de différence comparé aux restrictions.
Notre choix s’est porté sur le sac ci-dessous en taille L, disponible ici.

Je l’ai commandé deux semaines avant notre départ pour que Fluffy s’y habitue. Pour ça, j’y ai glissé un pull qu’elle affectionne tout particulièrement et hop, le tour était joué.

À aucun moment nous n’avons été contrôlés pour vérifier le respect des dimensions du sac à l’aéroport. Mais je vous conseille quand même de ne pas être trop éloigné de la vérité en cas de contrôle.

Le Airbnb

Ça peut paraitre évident, mais mieux vaut s’y prendre bien en avance pour ce coup-là. Si vous ne l’avez jamais expérimenté, sachez que la recherche d’un Airbnb peut se corser dès lors que l’on déclare un animal de compagnie. En effet, le nombre de logements disponibles diminue drastiquement une fois le filtre renseigné. Le choix n’étant déjà pas fou à ce stade, dites-vous que vous aurez encore moins de possibilités si vous vous y prenez au dernier moment.

Chez le vétérinaire

Passage obligé si vous voulez embarquer votre animal de compagnie avec vous. C’est lui qui vous délivrera son passeport et fera une mise à jour de ses vaccins.

Rappelons que le vaccin contre la rage est obligatoire pour tout animal entrant sur le territoire canadien. Il faudra donc le faire (re) vacciner, ce dernier n’étant valable que pendant un an. Le vétérinaire doit fournir un certificat où il aura renseigné la date de vaccination et la date de “péremption”.
Attention, le vaccin antirabique n’est effectif que 21 jours après la vaccination. Dans le doute, mieux vaut donc le faire suffisamment en amont si jamais on a peur de tomber sur des agents un peu tatillons.

Les autres vaccins ne sont pas indispensables, mais nous avons préféré lui faire faire son vaccin annuel (typhus et coryza) pour être tranquilles.

Concernant le certificat de bonne santé, il semblerait qu’il ne soit plus nécessaire à l’arrivée au Canada. Nous l’avons tout de même demandé, ça ne mange pas de pain. Sachez qu’il faudra le faire au maximum 1 mois avant le départ; au-delà, on ne peut plus vraiment attester d’une bonne santé récente.

Enfin, concernant les tranquillisants pour calmer Fluffy pendant le voyage, notre vétérinaire nous a conseillé un médicament destiné aux maux de dos pour l’homme. Il agit aussi comme un anxiolytique pour détendre le chat stressé.
Pas question de l’assommer car, d’une part, c’est très dangereux, et d’autre part, il faut que le chat soit pleinement conscient quand on l’examinera à l’arrivée au Canada.

Mais voilà, Fluffy a plus d’un tour dans son sac et a refusé de gober le médicament le matin du départ. Elle a donc voyagé sans aucun calmant, excepté quelques pulvérisations de Feliway au préalable dans son sac. Et tout s’est très bien passé, finalement.

A l’arrivée au Canada

Une fois la douane et l’immigration passées, vous aurez droit à une seconde inspection qui est en réalité celle du chat.
L’agent vérifiera les papiers de votre animal (passeport, vaccins et certificat de bonne santé dans notre cas) et vous demandera probablement de le sortir de son sac pour l’examiner. Au vu du côté sauvage de Fluffy, nous avons opté pour le passage au scanner, qui nous évitait de la manipuler ou de risquer qu’elle ne s’enfuie.

Une fois la fouille terminée, on vous demandera de vous acquitter d’environ 35$ pour les “droits d’entrée” de votre animal sur le territoire.

Côté logistique, avec la pandémie en cours, nous avions interdiction de nous arrêter entre l’aéroport et notre lieu de quarantaine. Il a donc fallu être un peu inventif.
Pour la litière par exemple, on se balade rarement avec la maison de toilette de son chat sous le bras dans l’avion. Nous avons donc opté pour un bac à litière pliable en tissu, acheté en France au préalable. Dans son emballage, il n’est pas plus grand qu’un portefeuille, j’ai pu le glisser sans problème dans mon bagage en soute. Arrivés au Airbnb, il a suffit de le déplier et de le remplir avec la litière. Easy.
Vous le trouverez par ici.

Pour finir, je dirais qu’on est souvent beaucoup plus stressés pour eux qu’ils ne le sont, alors respirez, ça va bien se passer 😉

2 Comments

  • Reply
    Mériem
    27 mars 2021 at 16 h 36 min

    Bonjour, merci pour votre article, je voulais vous demander, avez vous pris avec vous la litière et les croquettes dans vos bagages ?Merci

    • Reply
      Chloe
      27 mars 2021 at 22 h 29 min

      Bonjour Mériem,
      Merci de l’avoir lu 🙂
      Non, nous n’avions rien pris, déjà beaucoup trop chargés et puis pas certain que les croquettes passent à la douane…
      Il y a pas mal d’équivalents ici et nous avons trouvé ce qui convenait à Fluffy 🙂

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.