Beauté

Ma routine capillaire pour cheveux frisés

26 janvier 2021

Celles qui ont les cheveux frisés ou crépus ne me contrediront sûrement pas sur un point: notre tignasse est une vraie tannée. Ça fait maintenant plusieurs années que j’ai décidé de ne plus chasser le naturel et d’apprendre à gérer mes cheveux. Si je devais définir mes boucles, je dirais que j’ai un mix de 4A et 4B. Il m’a fallu beaucoup (beaucoup!) de temps pour trouver les produits qui me conviennent, mais surtout à obtenir mes résultats espérés. Laisse-moi t’en dire plus sur ma routine capillaire pour cheveux frisés.

Mon historique capillaire

Comme beaucoup, j’ai été une inconditionnelle du défrisage étant plus jeune, puis du lissage brésilien un peu plus tard. Et puis un jour, la tendance du cheveux naturel a fait sa grande apparition. J’ai finit par me laisser emporter par le mouvement et j’ai décidé de laisser tomber tous les produits chimiques. Pendant plusieurs années, j’ai dû regarder à peu près 3000 vidéos sur Youtube, suivre une bonne cinquantaine de blogueuses dites “naturelles”, et tenter des dizaines d’expériences culinaires sur mes cheveux. (Si toi aussi tu vidais ton frigo pour te faire une mayonnaise capillaire, un masque à l’avocat ou une omelette crue sur la tête, alors on fait partie de la même team) #youarenotalone

Par la suite, j’ai longtemps été une grande adepte des twists out, notamment grâce aux supers tuto de la vlogueuse Naptural85. L’idée était de mieux détendre mes boucles et de gagner un temps fou sur mes soins hebdomadaires. Ma routine était alors très simple: laver mes cheveux une fois par semaine, enchaîner sur une mise en plis de vanilles, les retirer le lendemain pour rocker mon twist out toute la semaine suivante. Sauf qu’avec le temps, j’ai constaté des failles dans ma routine idéale : un temps de séchage beaaaaucoup trop long qui impliquait de garder mes vanilles quasi tout le week end (= sorties impossibles); et l’absence d’hydratation pendant plusieurs jours pour ne pas perturber mon twist out, ou la fausse bonne idée.

J’ai donc fait quelques recherches pour me trouver une autre routine et j’ai trouvé le Wash and Go. Cette méthode consiste, en traduction pure et simple, à « laver et partir » tout en obtenant des boucles bien définies. Dans les faits, ça paraît simple, mais c’est bien plus complexe en pratique. Pour parfaire ma technique, je me suis donc inspirée de mes trouvailles sur Internet.

mes cheveux frisés

Mes gourous 2.0

Mes deux plus grandes découvertes ont été celles de deux coiffeurs américains sur Instagram: Shai Amiel et Evan Joseph. Je n’ai pas eu l’occasion de leur rendre visite dans leurs salons de coiffure respectifs, étant basés aux États-Unis; pour autant, j’ai suivi bon nombre de leurs conseils dispensés sur leurs pages, parmi lesquels : les mixtures alimentaires sur le crâne ne servent à rien, l’utilisation d’huiles végétales n’est absolument pas nécessaire, ou qu’une coupe sur cheveux frisés se fait boucle par boucle (la « curl by curl cut »).

Mais ce que j’ai surtout appris, c’est qu’il suffit simplement d’avoir des cheveux bien hydratés pour obtenir une définition parfaite, quelque soit le type de frisure. Ainsi, ces deux grands experts ne jurent que par le wash and go, mais avec une technique bien plus améliorée que toutes celles que j’avais pu voir jusqu’alors. C’est comme ça que j’ai trouvé ma propre routine capillaire.

Mes produits

First things first. Tant que l’on n’a pas trouvé les produits qui nous conviennent, il est difficile d’établir une routine durable. Choisir un nouveau produit peut parfois s’apparenter à choisir un appartement en ce qui me concerne : long et fastidieux. D’autant plus que je suis devenue plus regardante sur la composition des produits. Je reste néanmoins sur des gammes « industrielles », mais j’ai appris à faire le tri sur les ingrédients qui, selon moi, sont rédhibitoires.

produits capillaires cheveux frisés

AG Hair Naturals
Dans cette gamme destinée à être plus naturelle que les autres gammes de la marque, j’ai testé et approuvé le shampooing Balance (2) et l’après-shampooing Boost (1).

Briogeo
Le masque Don’t Despair Repair! (3) fait partie de mes favoris depuis maintenant un an. Ma plus grosse surprise a été de voir l’utilisation que Evan Joseph en faisait : un leave-in sans rinçage. Un peu cher cependant (46$), donc j’évite d’avoir la main trop lourde dessus.

Kinky Curly
J’utilise le gel Kinky Curly Custard (4) depuis des années et je l’aime d’amour. Sa composition est d’une simplicité peu courante pour un gel, mais les résultats sont bel et bien au-rendez-vous.

Alikay Naturals
J’utilise le gel Aloe Berry (5) quand j’ai une pénurie de de Kinky Curly Custard. Je l’aime un peu moins parce que je ne comprends pas l’ajout d’un colorant rose fluo. Il reste cependant plutôt naturel niveau composition.

Arrivée à Montréal, je n’ai pas vraiment eu à chercher de nouveaux produits. Ces derniers étant fabriqués au États-Unis, ils sont tout aussi accessibles depuis le Canada.
J’ai trouvé la gamme AG Hair Naturals sur Amazon, Briogeo sur Sephora, Kinky Curly et Alikay Naturals dans les boutiques afro Ricom et Beauté Héra, situées sur la rue Saint-Hubert (qui regorge de boutiques similaires, soit dit en passant).

Ma routine capillaire

Après ce petit teasing, voici comment s’articule ma routine capillaire sur mes cheveux frisés, à raison de deux fois par semaine.

Shampooing

Je commence par mon shampooing Balance que je prends soin de n’appliquer que sur le cuir chevelu. Pour rappel, on ne frictionne que le cuir chevelu. Quand tu rinceras ton shampooing, il nettoiera automatiquement tes longueurs. Ça évite de trop les assécher.

Après-shampooing

Je passe ensuite à l’étape de l’après-shampooing Boost, essentielle pour démêler mes boucles. Je sépare mes cheveux en 4 parties, que j’attache avec des pinces, pour ne travailler qu’une section à la fois. J’applique une bonne noisette de produit et je démêle délicatement avec mes doigts. Une fois la section terminé, je laisse poser l’après-shampooing le temps de terminer les autres sections.

Masque

Je reviens ensuite sur la première section que je rince soigneusement, puis j’applique le masque Don’t Despair Repair! Je suis le même procédé qu’avec l’après-shampooing, sauf que je ne rince pas le masque une fois mes sections terminées. Au lieu de ça, je sors de ma douche, j’enroule ma tête de film alimentaire puis d’une serviette pour conserver la chaleur . C’est mon moment glamour hebdomadaire à moi. Je laisse poser plusieurs minutes voire plusieurs heures, non pas pour plus d’efficacité, mais parce que je profite de ce moment pour faire d’autres choses.

Coiffage

Une fois le temps de pose terminé, là est tout le trick : je ne rince pas mon masque. À la place, je le réactive en saturant mes sections d’eau avec un vaporisateur. Le fait d’avoir des boucles trempées (pas juste mouillées) leur donnera une définition optimale. Si comme moi, tes cheveux ont bu une bonne partie du produit pendant le temps de pose, tu peux en rajouter une toute petite noisette après les avoir saturés d’eau.
Toujours section par section, je scelle le tout avec mon gel Kinky Curly Custard. Je le répartis uniformément avec la méthode “praying hands”, c’est-à-dire en lissant mes cheveux avec mes paumes de main.

Séchage

Enfin, je me munis de mon sèche-cheveux (avec diffuseur pour éviter les frisottis) et là, j’en ai pour une bonne demie-heure. Je commence par mettre la puissance au plus haut niveau sur la température froide. J’ai remarqué que ça « fixait » la forme de mes boucles. Je passe une bonne dizaine de minutes à cette étape, puis je monte la température sur tiède pour commencer à vraiment sécher. À partir de là, j’alterne entre tiède et froid toutes les 5 minutes environ jusqu’à ce qu’ils soient secs.

Pour la nuit, j’enroule ma tignasse dans un foulard en satin. C’est le must pour garder mes boucles en forme jusqu’au lendemain. C’est un peu moins le cas pour mon couple. Je renouvelle la même opération une autre fois dans la semaine pour réhydrater mes cheveux, et leur redonner un petit coup de pep’s.

Prochaine étape, trouver un coiffeur sur Montréal pour me refaire une coupe! J’ai déjà quelques pistes, je vous en ferai part une fois que les salons de coiffure pourront rouvrir!

No Comments

    Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.